Reflex numériques : format plein ou APS-C ?

cmos-full-frame-sensorEn photo numérique, les appareils réflex sont divisés en deux camps (pour dire vrai, il y en a un peu plus mais simplifions) : les capteurs APS-C (1,5 à 1,6 fois plus petit qu’une pellicule 24 x 36) et les capteurs plein format (full frame).

Les capteurs plein format ont longtemps été réservés aux professionnels mais la technologie et le marketing aidant, on les trouve maintenant sur le marché à des prix presque abordables. Que faut-il en penser ?

Pour beaucoup de photographes professionnels, le plein format est une réalité depuis des années. La grande surface des capteurs apporte un modelé jusqu’ici reservé au format plus grand et à l’argentique. Ce format apporte aussi un nombre de pixels importants exigé par les tirages de grandes dimensions. Le plein format a un succès légitime dans le cadre de prise de vue paysage et studio, moins pour la photo nécessitant de lourds et coûteux téléobjectifs.

Pour les amateurs éclairés, c’est souvent le rapport qualité/prix qui guide les choix. Maintenant que les reflex plein format démarrent à 1 800 euros neuf et plus de deux fois moins sur le marché de l’occasion, on peut regarder à deux fois dans la composition d’un ensemble.

Avantages & inconvénients

Voici un tableau récapitulatif des avantages et inconvénients de chacun.

APS-C
(crop sensor)

Plein format
(Full Frame)

A titre d’exemple on trouve dans cette catégorie les Nikon D40, D90, D300 et les Canon 1100D, 100D, 700D, 60/70D et 7D

Les avantages

  • Très à l’aise sur les longues focales donc idéal pour couvrir la photo sportive ou animalière
  • Le prix : 2 à 3 fois moins cher qu’un plein format
  • Optique spécifiques plus légères que celles conçues en 24×36

Les inconvénients

  • Sensibilité à la lumière inférieure à un plein format
  • Gamme d’optiques spécifiques non réutilisables sur du plein format (gamme EF-S chez Canon par exemple)
On trouve dans cette catégorie les Nikon D600/D800, D4 et D3x. Coté Canon, on retrouve les 6D, 5D  et 1DX

Les avantages

  • Image ultra détaillée du fait du grand nombre de pixels
  • La sensibilité, très utile en basse lumière (concert, théâtre…)
  • L’accès au grand angle plus facile

Les inconvénients

  • Le prix, comptez minimum 1 800 €, un bémol cependant on commence à trouver des 5D de première génération à moins de 500 € d’occasion
  • Le poids : votre fourre-tout va indéniablement s’allourdir
  • Couverture de l’autofocus « centré » sur les boitiers full frame abordables. Ce n’est pas de la mauvaise volonté mais le plein format vous oblige à devenir des adeptes de la mise au point + recadrage.

Ici pas de gagnant pas de perdant, on fait de très bonnes photos avec les deux types de boîtiers !

Plus d’infos ?

N’hésitez pas à consulter la foire aux questions.

Showtime

Et maintenant assez parler technique, admirons comment l’électronique peut nous émouvoir

Sunrise In Olympic National Park - (c) Kevin Mc Neal

Sunrise In Olympic National Park – (c) Kevin Mc Neal – EOS 5D Mark II

Spring is pink (c) Mirror Lake

Spring is pink (c) Mirror Lake – Nikon D300

Avec la très aimable autorisation des photographes respectifs, merci à eux !

Tags : , , , , , ,

2 réponses à to “Reflex numériques : format plein ou APS-C ?”

  1. […] source: digital adventures. […]

  2. […] On trouve majoritairement des capteurs APS-C (environ 1,5 fois plus petit qu’une pellicule 24×36) et le plein format (full frame). Canon garde pour lui un format intermédiaire au coefficient 1.3 appelé APS-H. Pour connaitre les avantages de chacun des formats, je vous invite à lire le billet Reflex numériques : format plein ou APS-C ? […]

Laisser un commentaire